Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes » (septembre 2016). Vous pouvez améliorer la vérifiabilité en associant ces informations à des références à l'aide d'appels de notes.
Benn
Image dans Infobox.
Benn 1905-1989, dessiné par Ursula Wieland.
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Distinction

Benn, pseudonyme de Bencjon Rabinowicz, né en 1905 à Białystok et mort en 1989, est un peintre français d'origine russe, rattaché à l'École de Paris. Sa production est grandement inspirée par la Bible, en particulier le Livre des Psaumes.

Biographie

Sépulture de Benn, Paris, cimetière du Montparnasse, 2e division.
Sépulture de Benn, Paris, cimetière du Montparnasse, 2e division.

Benn Rabinowicz naît en 1905 à Białystok, où son grand-père officie comme rabbin. Il manifeste des dons précoces pour la peinture et dispense, en 1917, des cours particuliers de dessin. Après s’être perfectionné dans un atelier de peinture, il commence à réaliser, en 1926, des décors pour le théâtre. Admis en 1929 à l’union des artistes professionnels, il commence à exposer ses œuvres à Białystok, Varsovie, etc. Lauréat d’une bourse de sa ville natale pour étudier trois ans à Paris, il fréquente l’académie de Fernand Léger, s’inspirant de son usage de formes géométriques, sans devenir pour autant un peintre abstrait. Il rencontre également Ghéra, danseuse et musicienne, qu’il épouse en 1938, et obtient la nationalité française.

Mobilisé un an plus tard sous le drapeau français, Benn est démobilisé en 1939 et s’intéresse à la sculpture. Interné avec sa femme au camp de Beaune-la-Rolande, ils auraient été libérés grâce à l’intervention de Marcel Brulé et Lo Duca. Il entre dans la clandestinité avec Jean Paulhan et y rencontre Paul Éluard, Marc Vaux, Frédéric Joliot-Curie et Robert Debré. Il continue à travailler sur des supports de petite taille, s’inspirant de motifs bibliques. Après la Libération, il revient définitivement à Paris.

En 1949, Benn crée avec Marc Chagall une société d’artistes-peintres et de sculpteurs. En 1966, l’association « Les amis de l'œuvre du peintre Benn » est fondée.

Il meurt en 1989, au terme d’une carrière longue et riche en distinctions. Il a légué une partie de son œuvre à la Ville de Rueil-Malmaison.

Œuvre

Le style pictural de Benn évolue avec le temps. Initialement inspiré par le constructivisme russe, le cinétisme et le cubisme, il passe par une période géométrique influencée par Kandinsky, puis « symboliste »[1], avant d’adopter un style réaliste poétique pendant les vingt-cinq dernières années de sa vie.

Publications

Décor et costume de théâtre

Œuvres dans les collections publiques

États-Unis
France
Israël

Expositions

Récompenses et distinctions

Hommages

Notes et références

  1. Sans rapport avec le mouvement symboliste de la fin du XIXe siècle.
  2. Décoration remise par Alain Poher. Un fascicule préfacé par Alain Poher rend compte de la cérémonie.
  3. Sous la présidence d’Alain Poher.
  4. En présence du cardinal Decourtray.
  5. En présence de Jean-Pierre Fourcade.
  6. Par Jacques Toubon.
  7. Inaugurée par Alain Poher.
  8. Sous les auspices de Claude-Gérard Marcus, député-maire du 10e arrondissement de Paris et de Sophie Rosenberg, conservatrice.
  9. En présence de Roland Nungesser.

Annexes

Bibliographie

Liens externes