David Vogel
Image dans Infobox.
Vogel en 1919
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
AuschwitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Lieu de détention

David Vogel, né le à Satanov en Podolie et mort le à Auschwitz, est un poète et écrivain russe juif de culture hébraïque.

Biographie

En 1909-1910, il se rend à Vilnius pour y étudier dans une yechiva, où il étudie notamment l'hébreu. En 1912 il se rend à Vienne où il fait divers travaux et enseigne l'hébreu.

Durant la première guerre, il est arrêté, interné comme "ennemi russe". C'est vers la fin de la guerre qu'il commence à écrire ses premiers poèmes d'inspiration impressionniste.

Il épouse Ilka en 1919 qui devient tuberculeuse. En 1925, il s'installe à Paris où il écrit des poèmes et se marie une seconde fois, avec Nada Adler. Le couple émigre en Palestine en 1929, où leur fille Tamara naît. Ils voyagent encore en Pologne, à Paris et Berlin, avant de revenir à Paris.

Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Vogel et sa fille gagnent le sud de la France, où Nada se soigne dans un sanatorium. C'est en 1940 qu'il est interné comme citoyen autrichien, alors que les nazis occupent la France. Il séjourne notamment dans le camp d'Arandon (Isère)[1] avant d'être transféré au camp de Loriol-sur-Drôme (Drôme) en février 1940.

La suite de ses exils a donné lieu à divers récits. Il aurait disparu en 1944-45 comme victime de la Shoah. Le chercheur israélien Dan Pagis a découvert qu'il est retourné à Hauteville (Ain) après son internement, puis est arrêté à Lyon par la Gestapo et transféré provisoirement à Drancy. Il est déporté du Camp de Drancy vers Auschwitz, par le Convoi No. 69, en date du 7 mars 1944[2]. Il est assassiné à son arrivée à Auschwitz, le 10 mars 1944.

Œuvres traduites en français

Annexes

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Références

  1. « Les étrangers internés dans l'Isère 1939-1940 - Les sites d'internement en Isère entre 1939 et 1944 », sur camps-internement-en-isere.fr (consulté le )
  2. Voir, Klarsfeld, 2012.