Jean Drucker
Jean drucker.jpg
Fonctions
Président du conseil d'administration
Groupe M6
-
-
Président-directeur général
Groupe M6
-
-
Président-directeur général
Antenne 2
-
Jean-Claude Héberlé (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
MollégèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Jean Maurice DruckerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Fratrie
Conjoint
Enfants
Marie Drucker
Vincent Drucker (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Léa Drucker (nièce)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Tombe Drucker.jpg
Vue de la sépulture.

Jean Drucker, né le à Vire (Calvados) et mort le à Mollégès (Bouches-du-Rhône), est un dirigeant de télévision français.

Biographie

Histoire de sa famille

Les parents de Jean Drucker, d'origine juive[1], arrivent en France en 1925 et sont naturalisés en 1937[2]. Son père, Abraham Drucker[3], est né à Davideni (ro), alors en Autriche-Hongrie, et sa mère, Lola Schafler, est viennoise[2].

Vie privée

Frère de l'animateur de télévision Michel Drucker et du professeur de médecine Jacques Drucker (et à ce titre oncle de l'actrice Léa Drucker), Jean Drucker a été l'époux de l'auteure Véronique Drucker, avec qui il a eu une fille, la journaliste Marie Drucker, née en 1974. Il a ensuite été le compagnon d'Anaïs Jeanneret, avec qui il a eu un fils, Vincent Drucker (né en 1998)[4].

Jean Drucker meurt à son domicile en Provence d'une crise cardiaque à la suite d'une forte crise d'asthme[5]. Il est inhumé au cimetière de Passy.

Carrière

Élève brillant né dans une famille où « l'excellence scolaire est un devoir sacré[6] », Jean Drucker étudie à l'Institut d'études politiques de Paris (« Sciences Po ») avant d'intégrer l'École nationale d'administration (promotion Turgot, 1968). Il effectue son stage de l'ENA à la préfecture de Vesoul.

Après avoir été chargé de mission au ministère des Affaires culturelles d'André Malraux, il est attaché culturel à Téhéran.

Il commence sa carrière dans l'audiovisuel en 1970 comme conseiller technique du directeur général de l’Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF). Il est nommé directeur des programmes de la première chaîne de télévision en 1971. En 1975, il devient directeur général de la Société française de production (SFP). Il entre dans la Compagnie luxembourgeoise de télédiffusion (CLT) en 1980, comme vice-président et directeur général de RTL.

Il est nommé PDG d'Antenne 2 en 1985[5], et fonde ensuite, en tant que PDG, Métropole Télévision qui devient M6 en 1987. Il en reste le PDG jusqu'en 2000, puis en devient le président du Conseil de surveillance, jusqu'à son décès.

Hommage

Un studio portant son nom est inauguré en 2008 en présence du président de la République française Nicolas Sarkozy et de son frère Michel Drucker.

Notes et références

  1. Elias Levy, « Quand Michel Drucker évoque sa judéité », The Canadian Jewish News, 17 février 2011.
  2. a et b (fr) « Entretien avec Michel Drucker » sur le blog de topolivres, .
  3. Site Mémoire vir(e)tuelle « Une histoire des persécutions contre les Juifs de Vire »
  4. Michel Drucker, « Secrets de famille », Paris Match,‎ (parismatch.com).
  5. a et b « Décès de Jean Drucker, créateur de M 6 », leparisien.fr,‎ 2003-04-19cest00:00:00+02:00 (lire en ligne, consulté le ).
  6. Michel Drucker, Mais qu'est ce qu'on va faire de toi, Paris, Robert Laffont, , 315 p. (ISBN 978-2-221-10678-5).