La mise en forme de cet article est à améliorer (août 2019). La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ? Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Le détail des points à revoir est peut-être précisé sur la page de discussion. Les titres sont pré-formatés par le logiciel. Ils ne sont ni en capitales, ni en gras. Le texte ne doit pas être écrit en capitales (les noms de famille non plus), ni en gras, ni en italique, ni en « petit »… Le gras n'est utilisé que pour surligner le titre de l'article dans l'introduction, une seule fois. L'italique est rarement utilisé : mots en langue étrangère, titres d'œuvres, noms de bateaux, etc. Les citations ne sont pas en italique mais en corps de texte normal. Elles sont entourées par des guillemets français : « et ». Les listes à puces sont à éviter, des paragraphes rédigés étant largement préférés. Les tableaux sont à réserver à la présentation de données structurées (résultats, etc.). Les appels de note de bas de page (petits chiffres en exposant, introduits par l'outil «  Source ») sont à placer entre la fin de phrase et le point final[comme ça]. Les liens internes (vers d'autres articles de Wikipédia) sont à choisir avec parcimonie. Créez des liens vers des articles approfondissant le sujet. Les termes génériques sans rapport avec le sujet sont à éviter, ainsi que les répétitions de liens vers un même terme. Les liens externes sont à placer uniquement dans une section « Liens externes », à la fin de l'article. Ces liens sont à choisir avec parcimonie suivant les règles définies. Si un lien sert de source à l'article, son insertion dans le texte est à faire par les notes de bas de page. Insérer une infobox (cadre d'informations à droite) n'est pas obligatoire pour parachever la mise en page. Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification. Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer la mise en forme d'un autre article.
Lionel Maurel
Lionel Maurel en 2012.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Lionel Maurel
Surnom
Calimaq
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Blog officiel

Lionel Maurel est un juriste, conservateur de bibliothèques et blogueur né en 1976[1]. Ses billets portent sur les communs et le droit d'auteur à l'ère du numérique.

Activités professionnelles

Cet article ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (janvier 2019). Pour améliorer la vérifiabilité de l'article ainsi que son intérêt encyclopédique, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Titulaire d'un DEA de droit public fondamental de l'université Toulouse-I-Capitole (1999), Lionel Maurel réussit le concours de conservateur des bibliothèques en 2006.

Il est d'abord en poste à la BnF où il coordonne les relations de Gallica avec les bibliothèques partenaires spécialisées en droit et sciences politiques. Il rejoint ensuite en 2011 la BDIC (Université Paris Nanterre) où il est responsable des projets numériques. En 2015, il devient responsable de la valorisation de l'Information Scientifique et Technique (IST) à l'Université Paris Lumières.

En 2019, Lionel Maurel est directeur adjoint scientifique pour l'information scientifique et technique à l'Institut des Sciences Humaines et Sociales du Centre National de la Recherche Scientifique[2].

Activité militante et travaux

Lionel Maurel est cofondateur avec Silvère Mercier du collectif Savoirscom1 et participe à de nombreuses conférences[3] sur le thème des biens communs[4], la culture libre[5] et le domaine public. Il identifie dans l'actualité les dérives les plus pertinentes des droits de propriété intellectuelle, dans une revue hebdomadaire publiée sur la plate-forme de blog Tumblr : Copyright Madness et sur Numerama[6] (rubrique Copyright Madness). Depuis , il est l'auteur du blog S.I.Lex, au croisement des sciences de l'information et du droit.

Lionel Maurel est membre du collège d'orientation stratégique de l'association La Quadrature du Net pour la défense des libertés citoyennes sur l'Internet[7].

Comme solution au financement des créateurs d’œuvres numériques, Lionel Maurel soutient la proposition formalisée par Philippe Aigrain, Contribution Créative[8], qu'il distingue de la licence globale. Il milite en particulier pour la légalisation du partage non marchand[9].

Publications

Livre

Article

Références

Sur les autres projets Wikimedia :