Vladimir Dyck
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
Lieu de détention
Distinction
Plaque Vladimir Dyck, 79 avenue de Breteuil, Paris 15e.jpg
Plaque au n°79 avenue de Breteuil à Paris, où il vécut.

Vladimir Dyck est un compositeur ukrainien ayant vécu en France, né le (calendrier julien) à Odessa et mort pendant l'été 1943 au camp d'Auschwitz.

Biographie

Vladimir Dyck arrive à Paris en 1899. Au Conservatoire de musique et de déclamation à Paris, il étudie l'harmonie avec Antoine Taudou, le piano avec Paul Vidal et la composition avec Charles-Marie Widor. Il obtient la nationalité française en 1910. En 1911, il remporte le Second Grand Prix de Rome avec sa cantate Yanitza d'après Georges Spitzmuller[1].

Il compte parmi les nombreux élèves de ses leçons de piano Henriette Poincaré, épouse du président de la République Raymond Poincaré, Henriette Caillaux, celle du ministre Joseph Caillaux, et celle qui deviendra sa propre femme, Suzanne Bloch. Il compose entre autres un opéra, des œuvres pour piano et des lieder, et une adaptation de la mélodie qui deviendra l'hymne israélien Hatikvah, ainsi que, sous le pseudonyme Dri Mival (anagramme de son prénom), quelques musiques de films[1].

Dyck appartient au groupe Mizmor, avec Léon Algazi, qui dirige la chorale Mizmor. Ils font enregistrer certaines œuvres sur disque[2] et en publient aux éditions Mizmor[3] , qu'ils fondent ensemble en 1933. Cette maison devient ensuite la Collection Mizmor, aux Éditions Salabert.

En 1943, il est arrêté à Paris par la Gestapo avec sa femme et sa fille. Il est déporté à Auschwitz le , et y est assassiné quelques jours plus tard[1].

Sa nièce Berthe Kal fera une carrière de soprano. Son petit neveu Jacques Carpo sera jusqu'en 1990 directeur de l'Opéra de Marseille[1].

Une plaque commémorative lui rend hommage 79 avenue de Breteuil (15e arrondissement de Paris), où il vécut.

Œuvres

Il semble qu'il ait également composé un quatuor, un quintette et un octuor (avant 1908). Dyck était également arrangeur, harmonisateur, orchestrateur... On lui doit aussi Cinq quatuors de saxophones (d'après Mozart, Schumann, Bach, Beethoven et Haendel), 1942. Une liste (plus) complète de ses œuvres se trouve sur le site de la Bibliothèque Nationale[7].

Plusieurs de ses œuvres ont été orchestrées sous le pseudonyme de Drimival. Même procédé dans une annonce de recherche de travail comme harmonisateur effectuée[8], un programme de radio de 1938 qui annonce une œuvre de V. Dyck, et une autre de Drimival[9], tandis que le "Carnet de la T.S.F." de l'Ouest-Éclair du 4 décembre 1931 annonce une œuvre attribuée à "V. Dyck-Drimival"[10].

Notes et références

  1. a b c et d « Vladimir Dyck », sur www.musimem.com (consulté le )
  2. « Le renouveau de la musique juive », Le Monde illustré,‎ (lire en ligne).
  3. Selon Le renouveau de la musique juive 1934, les éditions Mizmor ont publié Salomone Rossi, et des disques enregistrés par Victor Chenkin (dont Chanson sans paroles, de Jacques Silbermann). L'article mentionne par ailleurs des compositeurs dont certains sont un peu oubliés : Émile Jonas, Salomon Sulzer, Samuel Naumbourg, Joel Engel, Lazare Saminsky (voir wikipedia en anglais), Joseph Achron et Mikhaïl Gnessine.
  4. a b c et d « 20th century violin concertante - Dyck, Vladimir », sur Broeker.de (consulté le ).
  5. Revue aéronautique de France, 1 janvier 1929, p.15. http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb328561970 Partition publiée par Francis Moulin, Cannes, qui présidait également le comité préparant le "Concours international de musique de Cannes" (pour harmonies et fanfares). Moulin publiait aussi les œuvres du compositeur français Aristide Carlo Scassola
  6. "Comédien, fantaisiste, dessinateur, peintre, auteur d’opérettes [La Rumba, et Cœurs au soleil, donnés au Kursaal de Genève (en 1936 et 1938)] et de revues ...et curieux, homme, au demeurant" (Rouen gazette, 6 janvier 1939) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32862901k)
  7. https://data.bnf.fr/fr/documents-by-rdt/14847838/tum/page1
  8. http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34473289x
  9. ark:/12148/bpt6k7633559z
  10. http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32830550k