Huguette Wahl
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 29 ans)
OświęcimVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Travailleuse sociale, résistanteVoir et modifier les données sur Wikidata

Huguette Wahl (, 17e arrondissement de Paris - , Auschwitz) est une assistante sociale juive française, travaillant avec l'Œuvre de secours aux enfants (OSE), à Marseille puis à Nice. Elle s'occupe des faux papiers, de trouver des planques, et de transférer des enfants vers la Suisse. Elle fait partie du Réseau Garel. Elle porte le nom d'Odile Varlet. Elle est déportée vers Auschwitz, avec les enfants qu'elle accompagne, par le convoi no 62, en date du , où ils sont exterminés à leur arrivée.

Biographie

Enfance

Huguette Mélanie Jeannette Ernestine Wahl naît le dans le 17e arrondissement de Paris, fille de Paul Kaufmann Wahl, avocat, et Marthe Pauline Weil, domiciliés 18 rue Guersant[1],[2],[3],[4],[5].

Marseille

Huguette Wahl est assistante sociale au centre médico-social de l’OSE à Marseille en 1942.

Avec l'invasion des Allemands de la Zone Sud le , Huguette Wahl organise, avec l’OSE, la fabrication de faux papiers et trouve des planques pour les enfants. Elle organise des convois d’enfants vers la Suisse[6].

Arrestation et déportation

En , Georges Garel demande à Nicole Weil-Salon et à Huguette Wahl d'aider Moussa Abadi avec son réseau de sauvetage à Nice. Nicole Weil-Salon est arrêtée le [7]. En , Huguette Wahl ne travaille que depuis quelques jours avec le Réseau Marcel, quand elle est arrêtée par la Gestapo. Elle transportait des habits pour des enfants cachés[8]. Huguette Wahl est, avec Odette Rosenstock[9], les deux assistantes sociales du Réseau Marcel[10].

Nicole Weil-Salon et Huguette Wahl se retrouvent à Drancy. Elles sont déportées du camp de Drancy vers Auschwitz par le convoi no 62, en date du en même temps que les enfants qu'elles accompagnent[11]. Huguette Wahl a 29 ans[12]. Elle est assassinée à son arrivée, le [2].

La dernière adresse d'Huguette Wahl est au 4 avenue Gilly à Nice (Alpes-Maritimes).

Notes et références

  1. « acte de naissance Huguette Wahl no 422 », sur archives.paris.fr (consulté le 22 juin 2020), p. 11.
  2. a et b JORF n°20 du 24 janvier 2002 page 1627 texte n° 63. Arrêté du 20 novembre 2001 portant apposition de la mention « Mort en déportation » sur les actes et jugements déclaratifs de décès.
  3. (en) Close-up portrait of Jewish resister, Huguette Wahl, during a camping trip. The photo was taken a few weeks before she was killed in Auschwitz. September 1943. collections.ushmm.org.
  4. (en) Jewish Individuals Involved in Rescue in France. holocaustrescue.org.
  5. HUGUETTE WAHL ET NICOLE WEIL-SALON: DESTINS CROISÉS. Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes-Maritimes. JEUDI 21 AVRIL 2016.
  6. AG MURS DES NOMS. WAHL, HUGUETTE, 29 ans. eeif.org.
  7. (en) Mordecai Paldiel. Saving One's Own: Jewish Rescuers During the Holocaust, 2017, p. 259.
  8. (en) Fred Coleman. The Marcel Network: How One French Couple Saved 527 Children from the Holocaust, 2013.
  9. Odette Rosentstock deviendra plus tard Odette Abadi. Elle avait terminé son doctorat en médecine en 1939, mais ne pouvait pas pratiquer sa profession en raison des lois anti-juives. Voir, Tsilla Hersco et avec le concours de Jeannette Wolgust. Le réseau Marcel. Dans Organisation juive de combat (2006), pages 442 à 443.
  10. la-resistance-juive/les-filieres-de-sauvetage/le-reseau-abadi. juifs-en-resistance.memorialdelashoah.org.
  11. Au prix de leur vie...aloumim.org.il.
  12. Voir, Klarsfeld, 2012.

Annexes

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes